« IXe Jeux de la Francophonie : un nouveau fiasco présidentiel », titre CONGO NOUVEAU au sujet du retard constaté dans les préparatifs de ces Jeux qui doivent avoir lieu à Kinshasa en août 2022.

Pour le trihebdomadaire, après le programme d’urgence des cent premiers jours qui n’a pas pu justifier sur le terrain des réalisations près de 400 millions de dollars, le projet de réhabilitation des routes à Kinshasa et dans la région kasaïenne, ‘’Tshilejelu’’, suspendu un moment par l’IGF pour opacité financière, voilà un autre projet piloté par la présidence de la République qui piétine.

Pour le journal, on est plus proche d’un report ou carrément de l’annulation de ces Jeux.

LA PROSPERITE rapporte que le Premier ministre Sama Lukonde a été mis au parfum des préparatifs de ces Jeux de ma Francophonie après son entretien jeudi avec une délégation du comité internationale de l’organisation.

Selon la directrice du comité international, le chef du gouvernement s’est montré déterminé et rassurant quant à l’organisation desdits jeux l’année prochaine, ajoute le quotidien.

« Entrée des troupes ougandaises en RDC, Tshisekedi pris au piège de Museveni », titre ECONEWS qui est interpellé par le fait que Kampala promet de rester sur le sol congolais tant que subsisterait la menace ADF, alors que Kinshasa ne sait prédire avec exactitude la fin de ces opérations militaires.

Le journal qui reste prudent indique que si on doit saluer l’entrée en scène des troupes ougandaises pour, dit-on, combattre un « ennemi commun », on ne doit pas cependant oublier qu’il existe toujours un passé douloureux qui lie Kinshasa à Kampala.

L’AVENIR qui cite Mboso et Bahati indique que l’initiative de collaboration entre les FARDC et l’UPDF est du Parlement. Le journal indique que Mboso a rapporté aux députés nationaux que cela fait suite aux recommandations formulées à la commission défense et sécurité, après plusieurs auditoions des animateurs d’organanes de défense et de sécurité. Pour tenter de comprendre la complexité de la crise qui sévit dans la parti orientale du pays et accompagner les efforts du chef de l’Etat pour « bouter hors d’état de nuire les groupes terroristes qui écument l’Est du pays ».

Socrate Nsimba / digitalcongo.net